Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé
Un violon nommé 3D Varius

Pour en savoir plus

www.3d-varius.com/fr/#accueil


Copyright : Thomas Tetu

19/10/16

Un violon nommé 3D Varius

Tout droit sorti de l’imagination d’un jeune musicien français, 3D Varius, le premier violon électrique imprimé en 3D au monde a vu le jour et devait être commercialisé d’ici à la fin de l’année.
Ce violon au look étrange et futuriste a été conçu par Laurent Bernadac, musicien - il a fait ses classes au conservatoire de Béziers - et ingénieur en génie énergétique et mécanique diplômé de l’INSA.

« Le 3DVarius est fabriqué à partir de résine époxy transparente, un matériau facilement malléable et léger. D’ailleurs, ce violon n’est composé que d’une seule pièce, pour optimiser la propagation des ondes sonores. Et j’ai aussi installé quatre capteurs sonores de très bonne qualité, sous chacune des cordes. En général, les violons électriques n’en ont qu’un seul », énonce Laurent Bernadac.
Qu’on ne s’y trompe pas, le 3D Varius est un violon électrique haut de gamme ! Un résultat qui a nécessité un travail au long cours : trois années de développement, deux prototypes (en aluminium, pas assez malléable, et en PVC, trop lourd) et 10 000 € déboursés.
« Le 3Dvarius est un nouveau violon électrique entièrement réalisé grâce à la technique de l’impression 3D et basé sur le modèle d’un véritable Stradivarius. C’est un violon unique, au design révolutionnaire, au service des violonistes les plus exigeants. »
Le premier exemplaire a été imprimé en mars dernier et a  connu un succès immédiat : grâce à quelques vidéos mises en ligne au début du moins août, Laurent Bernadac, qui n’avait pas envisagé la commercialisation de l’instrument, a déjà enregistré une centaine de précommandes, qu’il devrait pouvoir honorer grâce à une campagne de financement participatif.

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement