Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé
Ruche nouvelle génération

Pour en savoir plus

www.honeyflow.com/

29/06/15

Ruche nouvelle génération

Deux australiens pourraient bientôt révolutionner le métier d’apiculteur. Ils viennent de créer Flow Hive, une ruche qui permet de récolter du miel sans stresser ou blesser les abeilles et sans même ouvrir la ruche.
Stuart et Cedar Anderson, père et fils, sont apiculteurs. Depuis près de 10 ans, ces deux passionnés travaillent sans relâche sur un nouveau procédé de ruche qui récolte le précieux nectar fabriqué par les abeilles grâce à un simple robinet. Cette ruche permet ainsi la récolte automatique de miel sans avoir recours aux anciennes méthodes qui causaient auparavant un stress important aux abeilles comme l’enfumage ou la manipulation des cadres sur lesquelles se trouve le miel.
Alors comment ça marche ? La Flow Hive est composée de cadres alvéolés en plastique transparent que les abeilles viennent remplir de miel. Une fois que les alvéoles sont pleines, il ne reste plus qu’à ouvrir le robinet qui laisse le miel s’écouler par un petit tuyau en plastique pour le récolter directement dans un pot. Près de 3 kilos de miel peuvent être récupérés avec une seule plaque d'alvéoles. Si les abeilles colonisent toutes les plaques, la quantité peut monter jusqu'à 20 kilos. "Vous n'avez plus à ouvrir et défaire la ruche pour récolter le miel. Un dérangement minimal pendant la récolte réduit le stress des abeilles", expliquent les inventeurs. Plus besoin de composer avec des insectes agressifs, de devoir les enfumer pour les endormir, d'utiliser un extracteur ou même de se protéger des piqûres des abeilles.
Lorsque l’extraction est terminée, la vanne est refermée, les cadres remis en position et les abeilles peuvent reprendre leur travail sans aucune intrusion de l’homme à l’intérieur de la ruche. Selon les concepteurs, les abeilles ne réalisent probablement pas qu’une partie de leur miel s’est échappé. Elles continuent naturellement leur travail de stockage, mais surtout, d’insémination des fleurs dans la nature.
Les 2 apiculteurs ont réussi à collecter deux millions de dollars sur Indiegogo pour financer leur idée novatrice et espèrent pouvoir livrer les premières ruches en novembre 2015.

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement