Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé

12/02/15

Rouler au plastique

Quand on sait qu’un kilo de plastique est fabriqué à partir d’un litre de pétrole, on imagine aisément le gâchis que représentent les 38% de déchets plastiques encore mis en décharge en Europe !
C’est en partant de ce constant simple que Michael Murray, PDG et fondateur de l’entreprise Cynar PLC, a eu l’idée, il y a plus de 10 ans, de récupérer des déchets plastiques et de les transformer en combustible diesel.


Pour cela, il récupère des déchets plastiques non collectés et non recyclés, qui sont broyés et lavés, puis, chauffés progressivement de 100 à 300°. Ils prennent à ce moment là l’apparence d’un chewing-gum chaud, et sont  introduit dans une chambre à pyrolyse dans laquelle  ils vont être chauffés jusqu’à 400°, sans oxygène. A ce stade, la pâte  va se transformer en vapeur, qui sera ensuite distillée pour obtenir du carburant liquide.

Pour l’instant, le coût de production de ce procédé industriel tout nouveau est à peu près 30 à 35% inférieur à celui du carburant obtenu à partir d’énergie fossile.

Avec une tonne de déchets, l’usine de Michael Murray située dans le sud de l’Espagne est capable de produire plus de 950 litres de diesel. Et les 90 500 litres de carburant qui sortent chaque jour de l’usine permettent de faire le plein de 400 à 500 petites voitures citadines.

A ce jour, l’entreprise de Michael Murray, Cynar Plc, est installée en Irlande et en Espagne. Une deuxième unité devrait prochainement ouvrir dans le sud de l’Espagne.

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement