Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé

24/09/14

Polymère spongieux pour os fracturés

Des chercheurs américains de l’université du Texas A&M ont développé un polymère spongieux qui aiderait la régénération des os fracturés. Grâce à sa structure alvéolée, il permettrait de combler la lésion de l'os tout en stimulant sa reconstruction naturelle.
Ce nouveau matériau est composé d’un polymère à mémoire (SMP) de forme élastique et biodégradable, déjà utilisé dans certains implants médicaux, qui est recouvert d’un 2eme polymère appelé polydopamine, connu pour stimuler la croissance osseuse.
Chauffé à  60°C, il devient mou et spongieux et peut facilement être moulé à la forme exacte de la section d'os manquante. Une fois en place, le polymère refroidit et se raidit, telle une éponge lorsqu'elle sèche. Sa structure alvéolée permet aux cellules osseuses de pousser naturellement et de remplacer peu à peu le greffon artificiel, qui est absorbé par le corps. L'équipe de recherche estime que la repousse totale de l'os prendrait environ un an.
Aujourd’hui, la méthode la plus courante consiste à prélever une fraction osseuse et à l'insérer sous forme de greffe dans le propre corps du patient pour réparer l'os fracturé. Cette technique ne produit pas de rejet immunitaire, puisque le greffon vient directement du patient, mais demande une opération supplémentaire qui peut provoquer des complications.
Pour le moment, ce nouveau polymère n’a été testé qu'en laboratoire. La prochaine étape consistera à voir comment il pourra fixer l’os dans un organisme vivant.

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement