Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé

24/05/16

Poches à eaux géantes et flottantes

Transporter des quantités importantes d’eau douce par voie maritime de régions qui en ont beaucoup à des régions qui en manquent, c’est l’objectif du projet européen XXL Refresh, soutenu par la Commission Européenne.
Nous avions déjà parlé, il y a quelques années, de Refresh, un projet européen visant à transporter des quantités importantes d’eau douce par voie maritime à l’aide d’immenses « waterbags » pouvant accueillir jusqu’à 200 m3 d’eau.
Ca, c’était il y a 3 ans, et depuis, l’idée a fait son chemin, le projet a pris de l’ampleur et Refresh est devenu XXL Refresh !
Afin d’augmenter la capacité du waterbag, les 5 partenaires européens du consortium ont développé une immense poche à eau – 65 mètres de long par 11 mètres de large et 4 mètres de profondeur, à la fois rigide et flexible, faite d’un tissu extrêmement résistant et étanche. La poche en PVC est extensible car composée de plusieurs modules associés entre eux par des fermetures éclair, permettant donc de donner au container la dimension souhaitée. Les fermetures éclairs revêtent une importance primordiale pour assurer l’étanchéité du Waterbag et le rendre totalement modulaire : elle se compose de deux couches de matière qui sont scellées comme un sandwich à l’intérieur du tissu qui forme la poche avec, au milieu de la fermeture éclair, une membrane de polyuréthane qui garantit l‘étanchéité de la jointure.”
Pour s’assurer de la résistance du waterbag et de l’infaillibilité des fermetures, un test a été effectué en décembre 2015 à Tarragone en Espagne : Le prototype qui contenait 2000 mètres cube d’eau douce, c’est-à-dire un poids de 2000 tonnes  a résisté au remorquage, malgré la houle et la vitesse. Il flotte naturellement à la surface puisque l’eau douce est plus légère que l’eau de mer salée.
Les sociétés membres du projet XXL sont actuellement à la recherche d’investisseurs potentiels, ce qui leur permettraient de de multiplier par dix ou vingt la capacité des poches et d’envisager des transports d’eau vers le Moyen-Orient, les Caraïbes, l’Amérique du Sud ou encore l’Asie du Sud-Est.
Ces dispositifs géants pourront alors être une alternative économique et écologique intéressante aux tankers ou pipelines sous-marin pour le transport d’eau douce en urgence (ou pas) vers des régions souffrant de pénurie d’eau

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement