Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé

27/02/18

Pirogue écolo made in Plastique

Au Cameroun, un jeune ingénieur de 27 ans a inventé une pirogue écologique fabriquée à partir de bouteilles plastique usagées, collectées dans les rues de  Douala.
Baptisé  « Ecoboat », le canoë a été conçu pour lutter contre la pollution plastique, le déboisement et le changement climatique. Il est fait d'environ  mille bouteilles hermétiquement fermées, de gros fils et de deux planches servant à contrer les vagues.
Pour connaître l'origine de ce projet, il faut remonter à 2011. Ismaël Essome, alors jeune étudiant, est surpris par une forte pluie sur le chemin de l'université : son quartier est inondé par l'eau et les bouteilles en plastique qu'elle charrie. Son diplôme d’ingénieur en gestion environnementale en poche, il décide de travailler dans une ONG internationale où il s’occupe du littoral camerounais. C'est alors que lui vient l'idée de donner une deuxième vie à ces bouteilles plastique abandonnées et récupérées qui serviront à la fabrication de structures flottantes. Il fonde alors sa propre association Madiba Nature spécialisée dans la conservation de la nature et l’économie circulaire. La première embarcation est fabriquée en août 2016, après des mois de recherche sur la forme et les bons matériaux d'attache : à la fois solide et légère, elle peut transporter 3 personnes et une charge de 90 kgs. Depuis, Ismaël a investi dans le projet, s'est entouré d'une équipe de collecte et de pêcheurs volontaires pour poursuivre la construction des pirogues.
Pour lui, cette invention pourrait être une réelle alternative pour cette région qui ne fonctionne quasiment qu’avec la pêche et le tourisme. Ces pirogues coûtent à l’achat cinq fois moins chères que des pirogues en bois. Moins de déforestation, une pêche locale plus durable, que demander de mieux ! Et puisqu'il n'est pas à cours d'idées, il voit dans cette solution écologique un bon moyen de développer l'éco-tourisme sur les plages camerounaises où les visiteurs pourraient dormir dans des bungalows construits à partir de bouteilles en plastique et découvriraient ce bout de littoral à bord de ses pirogues !
Malgré les embûches financières, logistiques et autres, les argumentaires d’Ismaël semblent porter leurs fruits puisqu’ en août, une  cinquantaine de commandes provenant de pêcheurs et d’opérateurs touristiques est tombée.

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement