Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé
Nouveaux plastiques révolutionnaires

Pour en savoir plus

www.cnrs.fr

15/12/11

Nouveaux plastiques révolutionnaires

Jusqu’ici, il n’existait pas de matériaux organiques résistants qui, une fois durcis, peuvent être refaçonnés, pour prendre n’importe quelle forme, à l’instar du verre.
L’équipe de Ludwik Leibler, chercheur CNRS au Laboratoire « Matière molle et chimie » (CNRS/ESPCI ParisTech) et Professeur associé à l’ESPCI vient de mettre au point de tels matériaux.
Portant le nom générique de « vitrimère », ils sont, selon leur composition, soit élastique et mou, soit solide et dur. Ils sont légers, résistants, insolubles, façonnables de manière réversible et à volonté, réparables et recyclables sous l’action de la chaleur. « Ces propriétés permettent notamment d’obtenir des formes d’objets qui sont difficiles ou impossibles à obtenir par moulage ou pour lesquels la réalisation d’un moule s’avère trop coûteuse pour la fabrication envisagée ».
Ces vitrimères permettraient de modifier le profil d’une planche de surf, d’effacer les rayures sur le capot d’une voiture, voire encore de réparer et de souder des objets en plastique ou en caoutchouc. Mais il y a plein d’autres domaines d’application : « Utilisé comme base de composites, ces nouveaux matériaux pourraient ainsi favorablement concurrencer les métaux et trouver de larges applications dans des secteurs aussi divers que l’électronique, l’automobile, la construction, l’aéronautique ou l’imprimerie. »

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement