Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé

25/08/14

L’homme qui transformait les déchets plastiques en autoroute

Rajagopalan Vasudevan, professeur de chimie à l'Ecole d'ingénieur de Thiagaraja en Inde, a mis en place un concept révolutionnaire: il se sert des ordures des rues pour en faire des routes. Grâce à son projet, le réseau autoroutier indien s’est agrandi de 5 000 km.

On l’appelle Plastic Man … Son idée à pour origine  un problème fondamental qui ronge l'Inde. Les ruelles, champs, lieux touristiques… sont jonchés de déchets en tout genre : cannettes, bouteilles plastiques, sacs, emballages…, problème principalement visible dans le nord du pays. Au total, ce sont plus de 15 000 tonnes de déchets plastiques jetées par jour en Inde.
Plutôt que de s’alarmer, Rajagopalan Vasudevan considère que les déchets plastiques sont en eux-mêmes un «cadeau des dieux», cela fait 10 ans qu'il s'est spécialisé sur la question.

Son concept reste assez simple. Il commence par récolter les déchets laissés à l’abandon dans de grands terrains vagues : sacs plastiques, bouteilles, emballages divers .... Puis, il les transforme en minuscules morceaux qu’il mélange avec le bitume. Cet ajout de substituts complémentaires permet de créer des routes moins chères, mais surtout la nouvelle matière se dégrade beaucoup moins vite que celle utilisée dans la construction de «routes ordinaires». Et la simplicité de la méthode ne nécessite aucune connaissance technique particulière, ni de grands investissements ou de changements quant à la pause du bitume.
La méthode de Vasudevan pourrait bien devenir la solution gagnante. Cependant, le problème des déchets polluants dans le pays ne se limite pas seulement à la découverte de technologies adaptées mais s'inscrit dans une réalité culturelle. « Les déchets, souvent ramassés par les domestiques, sont considérés comme un problème de pauvres », explique Vasudevan. « Il est mal vu pour certaines classes sociales de ramasser les ordures. » Il faudra alors changer les mentalités, un défi de plus pour le professeur.

Jusqu’à présent, plus de 5 000 km de routes ont pu être construites à travers le pays. Le Central Pollution Control Board et l'Indian Roads Congress, deux organismes gouvernementaux de premier plan, ont approuvé la méthode.

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement