Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé
Du plastique pour les fractures

Pour en savoir plus

www.southampton.ac.uk

22/03/13

Du plastique pour les fractures

Un composé plastique inédit pourrait être l’avenir des thérapies osseuses. Solide, il permet de remplacer l’os cassé. Biocompatible, il laisse l’opportunité aux cellules souches de s’y fixer et de régénérer le tissu abîmé. Biodégradable, il disparaît avec le temps, permettant la régénération complète de l’os…
Après 7 ans de recherche, les chercheurs des universités de Southampton et d’Édimbourg ont annoncé avoir développé un polymère plastique qui serait doté de vertus thérapeutiques.
Le défi n’était pas facile à réussir. Leur objectif était de mettre au point un composé capable d’aider à la cicatrisation osseuse après une fracture ou d’aider à la régénération de l’os chez les personnes souffrant d’ostéoporose ou d’arthrose.
Après avoir testé une centaine de combinaisons différentes, les scientifiques sont enfin parvenus à un bon compromis : un matériau biocompatible suffisamment rigide et résistant pour remplacer la portion d’os manquante, capable de servir d’échafaudage à des cellules souches retrouvées dans le sang venues se fixer à la structure afin de régénérer le tissu abîmé. Une fois la croissance de l’os réamorcée, le plastique se dégrade pour, à terme, permettre une cicatrisation optimale.
Ce matériau est constitué d’un mélange de trois plastiques, dont le polycarbonate des CD par exemple. Bon marché, il peut être produit rapidement et à moindre coût, permettant une utilisation à grande échelle plausible.
L’objectif maintenant consiste à essayer le bioplastique lors d’essais cliniques pour vérifier l’innocuité et l’efficacité chez l’homme.

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement