Votre navigateur ne prend pas en charge Javascript ou celui-ci est désactivé

26/09/13

Cyber plastique !

Des scientifiques espagnols du CIDETEC (Center for Electrochemical Technologies) de San Sebastian ont mis au point un nouveau matériau capable de se guérir tout seul …
Baptisé Terminator en hommage à l’inaltérable cyborg, c’est le premier du genre : coupé en deux par une lame de rasoir, il se recolle à 97% en moins de deux heures et il devient alors manuellement impossible de le séparer tellement la liaison est forte.
Décrit dans Materials Horizons, la revue de la Royal Society of Chemistry, ce matériau innovant est constitué de polymères capables de reformer spontanément leurs liaisons les uns aux autres après avoir été séparés, et ce sans stimuli extérieur et à température ambiante. En bref, il suffit de remettre en contact les deux bords d'une déchirure pour qu'ils fusionnent entre eux, à la manière d'un velcro permanent.
Le procédé entrant en jeu est celui de la métathèse, une réaction chimique se traduisant par l'échange d'un ou plusieurs atomes entre espèces chimiques (ici, des disulfures aromatiques). Et tout l'intérêt de la chose c'est qu'une fois reconstitué, l'échantillon retrouve ses caractéristiques initiales, à commencer par la résistance à la traction.
Selon les chercheurs, « Le fait que le poly(urea-urethane)s possède une composition chimique et des propriétés mécaniques similaires à celles déjà utilisées dans une large gamme de produits commerciaux le rend très attractif pour une mise en œuvre rapide et facile à destination d’applications industrielles concrètes. »
Ce dérivé du polyuréthane pourrait ainsi améliorer la sécurité et la durée de vie de nombreuses pièces plastiques, en particulier dans l’automobile, la maison, les composants électriques ou encore les biomatériaux.
A n’en pas douter, ce plastique est voué à  faire un carton !

Recherche

Par secteurs

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement