Eco plastiques

Tous les articles

RECETTE EXOTIQUE : LES BRIQUES EN PLASTIQUE

20/01/11

RECETTE EXOTIQUE : LES BRIQUES EN PLASTIQUE

Quel est le point commun entre de modestes habitations brésiliennes, une école au Guatemala, des habitations de secours en Haïti ou le futuriste Pavillon Floral de Taipei ? Construire pour ne plus jeter !

Première partie

Polli brick, un procédé high tech révolutionnaire

Arche écologique

Arche écologique

Les portes des floralies internationales de Taipei se sont ouvertes en novembre dernier : vitrine de l’horticulture mondiale, plus de 30 millions de plants de fleurs et de plantes de 3300 espèces y seront exposées pendant 6 mois, répartis dans 14 pavillons éparpillés sur une surface de plus de 90 hectares. Mais la vedette de ces Floralies, ce ne sont pas les océans de fleurs multicolores, ni les bonsaï centenaires, mais un curieux bâtiment aux murs de cristal : le pavillon de la nouvelle mode, nommé EcoARK.
Ce pavillon héberge des spectacles de mode sur le thème des fleurs, afin de mettre en valeur la créativité du design et les tendances de la mode. Un bâtiment banal n’aurait pas été à la hauteur d’une telle ambition … De loin, une structure blanche et argentée, haute d’environ 9 étages, s’impose dans le paysage urbain de Taipei. De plus, près, c’est la surprise : l’édifice est construit en plastique issu de 1,5 million de bouteilles récupérées.

Du jamais vu

Du jamais vu


C’est Miniwiz Sustainable Energy Development, agence taïwanaise, qui a conçu ce bâtiment, le premier au monde à utiliser des bouteilles recyclées sur une telle échelle.

Taiwan est l’un des plus gros consommateurs de bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) au monde, ses 23 millions d’habitants en utilisant chaque année 4,6 milliards. Il n’a donc fallu à Miniwiz que quelques semaines pour collecter ces « bouteilles de construction » auprès des grands magasins du groupe Far Eastern, l’un des principaux conglomérats insulaires et sponsor du projet.

Polli Brick, un matériau tout terrain

Polli Brick, un matériau tout terrain

Pour autant, la façade de L’EcoARK n’est pas constituée de bouteilles d’eau minérale ou de soda laissées telles quelles. Miniwiz les a recyclées en « polli-bricks », briques de construction de forme hexagonale qui s’emboîtent parfaitement, comme les pièces d’un jeu de construction. Cela assure au bâtiment une parfaite étanchéité et lui donne la force de résister à des tremblements de terre ou des rafales de 130 km/h, selon ses concepteurs.

Les propriétés isolantes de Polli-bricks en font un matériau adapté à tous les climats. Dans les climats chauds, l’air contenu dans les briques sert de barrière naturelle contre la chaleur. Sous des latitudes plus froides, les briques peuvent être remplies d’eau ou de sable pour une meilleure isolation. Toutefois, Pollibrick n’est pas prévu pour des constructions soumises à des températures extrêmes.

Que la lumière soit

Que la lumière soit



Pendant la journée, l’intérieur de l’EcoARK n’a pas besoin d’éclairage artificiel, le plastique laissant filtrer la lumière du jour.

Le soir, ce sont 40 000 diodes électroluminescentes (DEL) qui éclairent l’EcoARK. Certaines sont placées, tels des luminaires, sur des structures en polli-bricks pendant du plafond, d’autres sont directement fixées sur les parois du bâtiment, laissant à la forme octogonale des briques, le soin de refléter la lumière.

Un procédé bon pour l’environnement

Un procédé bon pour l’environnement

Les polli-bricks sont entièrement fabriquées à partir de 1.5 million de bouteilles en PET, qui sont collectées localement et réutilisées dans ce projet. Elles offrent un système de refroidissement passif, une ventilation et un éclairage naturels. Elles sont bien plus légères que des briques classiques et chacune d’entre elles est remplie d’un petit volume d’air qui leur confère une qualité d’isolation thermique intéressante. Leur mise en œuvre est économique car la légèreté des polli-bricks réduit leur coût de transport et le CO2 rejeté dans l’air à cette occasion.

Miniwiz et ses Polli-bricks ont fait partie des finalistes des Earth Awards 2010 (les oscars de la Terre), crées en 2007 pour récompenser des inventions bénéfiques pour la planète.

De l’avenir dans humanitaire

De l’avenir dans  humanitaire

Parmi les autres applications des Polli-bricks, Arthur Huang, leur concepteur, mentionne les abris d’urgence en cas de catastrophe naturelle. « Les hébergements d’urgence tiennent  généralement peu compte des principes du développement durable. Ils sont horriblement mal isolés et mal éclairés. Nous pensons que les Polli-bricks sont promises à un bel avenir grâce à leurs qualités uniques », notamment dans leurs propriétés anti-sismiques, dues à la légèreté qu’elles confèrent au bâtiment. Leur fabrication est particulièrement aisée, grâce à un outillage limité, consommant une faible quantité d’énergie. Quant aux briques, elles peuvent être transportées facilement et assemblées en une journée. « Elles peuvent être envoyées vers une zone sinistrée, après un tremblement de terre par exemple, et être immédiatement installées sur place ».

D’un équipement sportif à des bunkers militaires

D’un équipement sportif à des bunkers militaires



Impressionné par le Pavillon de la Mode taïwanais, le gouvernement singapourien a d’ores et déjà commissionné Minimiz pour la construction d’un centre de sports en Polli-brick, un autre pays lui a commandé des bunkers militaires démontables dont les briques seront remplies de sables.

A Taiwan même, deux autres projets sont en cours, dont une usine de recyclage de métaux précieux et un cimetière doté de neuf mausolées.

Pour en savoir plus

www.miniwiz.com

Suivant

Recherche

Par secteurs

Autres articles à consulter

Futuro plastiques

Ces robots accros aux plastiques

Ces robots accros aux plastiques

Eco plastiques

Humanitaire : les plastiques au cœur de l’action

Humanitaire : les plastiques au cœur de l’action

Applications

Les plastiques agitent le design

Les plastiques agitent le design

Le plastique vu par

"Le design n'est pas uniquement lié à l'apparence de l’objet, mais aussi à son fonctionnement".

"Le design n'est pas uniquement lié à l'apparence de l’objet, mais aussi à son fonctionnement".

Archives

Retrouvez ici tous les articles ou dossiers publiés précédement